La pudeur et la nudité me tuaient, le naturisme m’a sauvé…

Je suis le troisième d’une famille de 6 garçons. Ma mère était militaire Belge et mon père civil.

Mes parents étaient très puritains. Lorsque nous prenions le bains petit, nous y allions seul en oubliant pas de fermer la porte à clé… De ce fait, je suis devenu de plus en plus pudique et mes frères aussi. Petit à petit mon enfance a été très difficile pour le sport, la vie en société. A la piscine en primaire, je n’y allais pas en prétextant que j’avais oublié le maillot de bains, que j’étais malade, je manquais le bus, etc… Mais le directeur n’était pas dupe et a convoqué ma famille. J’ai eu très difficile d’expliquer pourquoi mais j’ai quand même réussi et de ce fait en expliquant à mes parents et au directeur que je ne pouvais pas me changer dans les vestiaires avec les copains de classe car j’étais trop gêné, voir même impossible ! Ils ont décidé de me faire changer dans une cabine à part.

Au collège ce fût pareil même pire. J’étais collé à chaque séance de sport car je ne prenais pas ma tenue pour éviter le changement dans les vestiaires.

J’étais devenu de plus en plus pudique, timide, en dehors de toute cohésion…

A l’adolescence, grâce à mon meilleur ami qui était allemand, nous allions dans les sources chaudes de notre village de nuit. Il n’y avait personne et c’était dans le noir total.

Lui en plus portait de grosses lunettes et ne voyait pas le soir sans celles-ci. Il se mettait toujours nu et cela me gênait au début, mais petit à petit mon complexe face à lui de la nudité s’estompait. Au bout de deux ans j’ai commencé à enlever le slip mais toujours dans le noir absolu. Assez vite cela ne m’a plus dérangé et j’ai même commencé à y aller de jour tôt le matin. A 17 ans, avec une amie absolument pas complexé, j’ai pu y aller nu de jour avec elle… C’est là, ce jour-là, que j’ai compris que mes complexes allaient être de moins en moins difficiles.

Depuis ce jour-là et au fur et mesure des années mes complexes ont disparus.

Aujourd’hui, je me revendique étant un vrai naturiste et c’est ça qui m’a sauvé. Ce qui a été mon poison est aujourd’hui ma force !!!

Ma fiancé est devenue naturiste très aisément en allant dans tes termes en Belgique avec moi.

Nous avons un enfant qui a 6 ans aujourd’hui. Il est naturiste depuis son 9ème jour. Nous avons fait le choix au vu de mon enfance de le baigner dans ce mouvement qu’est le naturisme dès son plus jeune âge ! Nous habitions Leucate près des villages naturistes. Nous allions aussi régulièrement dans les sources chaudes du coin, ainsi que dans les rivières, et des lieux sauvages toujours en pratiquant le naturisme.

Au cas où, nous avons toujours un maillot de bains a porté de mains. Il a toujours évolué dans ce monde naturel, sauf bien sûr dans les piscines publiques. Il a plus de difficulté à vivre habillé à la maison. Ma fiancé et moi-même vivons presque toujours nu à la maison. Il se déshabille dès qu’il passe la porte.

La difficulté aujourd’hui, c’est de lui faire comprendre la différence avec ses copains de classe qui ne vivent pas cela. Il a compris maintenant et ne parle pas de cela aux autres.

Nous avions quitté Leucate pour aller plus dans les terres. Mais en début d’été 2019 nous y sommes revenus pour vivre à l’année dans un des villages naturistes. Nous vivons face à la mer. Son comportement a complètement changé. Il a grandi en quelques semaines. Il va beaucoup plus vers les autres, joue beaucoup plus facilement avec des jeunes nus comme lui. Il est très épanouit et ne veut plus déménager.

Tout cela pour dire, que la nudité est naturelle et ne devrait pas être extrait de la vie d’un enfant. Je n’aurais jamais souffert de timidité, pudeur, complexes, etc… Lui va vivre une belle expérience avec d’autres problèmes mais pas ceux-là.

Vive le naturel !!!

Noël Lauffenburger.